• Jardins de Cocagne

Feuille de Chou n°174 (paniers des 02 et 05 fév. 2021)


Bonjour à tous,

Dans la Feuille de Chou, ces dernières semaines ont été consacrées à notre association et au Réseau Cocagne. Alors, cette semaine, sortons de ce cadre pour endosser un «costume militant» et ainsi rebondir sur une pétition qui circule actuellement et qui porte sur un sujet tristement d’actualité relatif à la biodiversité : ce n’est pas parce qu’on les voit très souvent dans le ciel qu’ils sont protégés face aux actions de l’Homme et à leurs conséquences sur notre environnement.

Eux, ce sont les oiseaux. Les oiseaux qu’on voit disparaître chaque année, et toujours plus nombreux, de nos campagnes françaises.


Un tiers en moins en 15 ans !

Un chiffre fournit par le CNRS et... qui fait froid dans le dos ! Et pourtant, malgré les campagnes de sensibilisation, on observe une intensification du déclin de leur population ces deux dernières années. Une intensification liée à l’activité agricole, et le recours aux produits chimiques.


Une catastrophe écologique en perspective

Ce déclin s’observe dès 2008-2009, et va ainsi de pair avec la fin de l’obligation des mises en jachère imposée par la PAC (Politique Agricole Commune) et la généralisation de l’usage de pesticides neurotoxiques comme les néonicotinoïdes par exemple. Ces derniers restent malheureusement présents plusieurs années dans les sols.


Un « génocide animalier » imputé à l’usage des pesticides

En France, c’est plus de 65 000 T répandues chaque année pour protéger les productions face aux insectes et animaux «nuisibles» pour les récoltes. Ces 30 dernières années, on constate la disparition de 421 millions d’oiseaux en Europe. Pour certains, comme le chardonneret, cette disparition a touché un quart de leurs effectifs sur la dernière décennie, une situation qui leur a permis de se retrouver sur la tristement célèbre liste rouge des espèces menacées en France.


Pourquoi sont-ils touchés ? Insectes et rongeurs sont empoisonnés, alors que les oiseaux s’en nourrissent ! Et s’ils n’en meurent pas tous, ils sont touchés par des lésions irréversibles (infertilité, santé...) ou ne sont plus capables de nourrir leur petite fratrie. D’après un rapport de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) publié en 2018, on peut imputer probablement la mort de 70% des oiseaux morts étudiés aux conséquences de l’usage des pesticides sur les oiseaux.


Après les oiseaux... qui ? Nous ? Agissons ensemble, petits et grands. Interdisons l’usage des pesticides et adoptons des modèles d’agriculture alternatifs.

Nous vous invitons à consulter, voire à signer, la pétition «Sauvons les oiseaux : stop à l’usage des pesticides», présente sur le site www.leslignesbougent.org adressée à Julien Denormandie, Ministre de l’Agriculture.



Cette semaine, voici les fruits et légumes bio qui composeront les paniers* des Jardins de Cocagne de Fleurance :

  • Chou-fleur

  • Pommes de terre

  • Radis noirs

  • Panais

  • Poireaux

  • Pommes

  • Carottes

  • Mâche

  • Oignons


Pour cuisiner les légumes de votre panier, découvrez deux nouvelles recettes chinées sur la toile :



Accédez désormais à notre dernière Feuille de Chou n°174.


Pour consulter les dernières Feuilles de Chou, c'est ici.



Belle semaine à tou(te)s !


* Retrouvez le contenu détaillé par type de panier dans la Feuille de Chou ;)



Photos d'illustration : Pixabay

89 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les Jardins de Cocagne

de Fleurance

Atelier chantier d'insertion par l'activité économique : le maraîchage biologique.

Logo_reseau-cocagne.jpg
Logo_jardins-cocagne-Occitanie.JPG
  • Facebook Jardins de Cocagne

"Au bouquet"

Route de Sainte-Radegonde

32 500 Fleurance, France

  • Ouverture visiteurs : du lundi au vendredi de 8h à 13h

Visitez

Merci à nos Partenaires et soutiens

Mentions légales - © 2020, Les Jardins de Cocagne de Fleurance