• Jardins de Cocagne

Feuille de Chou n°178 (paniers des 02 et 05 mars 2021)


Bonjour à tous,

L’arrivée du printemps est toujours une joie ! Après plusieurs mois de froid et de pluie, c’est enfin le retour des fleurs et du soleil. Un sentiment d’espoir s’éveille en nous avec le renouveau de la nature qui s’annonce toujours plein de promesses… après le chant de nos oiseaux annonciateurs des beaux jours arrivants, c’est autour de notre petite mare que cette semaine, nous portons attention.


L’eau a ceci de particulier que la vie est apparue sur terre en son sein et que, aujourd’hui encore, chaque être vivant, y compris l’homme, en est dépendant. Dans les temps anciens, l’eau avait, comme d’ailleurs tous les autres éléments, une profonde signification dans la vie des hommes. Nos ancêtres vénéraient les sources et les étangs comme des lieux sacrés, source de vie et comme la demeure des divinités, des ondines et des nymphes…


De plus en plus, les étangs, les mares et les prairies marécageuses sont drainés ou comblés, soit parce qu’ils représentent des obstacles gênants pour les plans d’urbanisation, soit, dans les zones agricoles, pour augmenter la productivité.

Ces zones humides, grouillantes de vie, lieu de naissance, milieu de vie et source de nourriture pour d’innombrables invertébrés (poissons, amphibiens, reptiles…) disparaissent alors brutalement et avec elles, tous les êtres vivants qui les peuplent. Grâce à notre mare, nous compensons quelque peu les nombreuses destructions de zones humides et nous contribuons de façon active et précieuse à la protection de la nature, tout en portant un regard bienveillant sur des animaux fascinants que sont les grenouilles.


Connaissez-vous la grenouille verte ?


Le site permaculturedesign.fr en fait une présentation très complète (nous vous invitons à y jeter un œil ici) et dont voici quelques extraits :


"Comme tous les amphibiens, elle mène une « double vie » – amphibios en grec – entre les milieux aquatiques et terrestres. En France, on peut rencontrer principalement 3 espèces de grenouilles vertes (de 8 à 15 cm) très difficile à identifier, tant il y a de variations au sein d’une même espèce. Chez les grenouilles vertes, les mâles uniquement, disposent de sacs vocaux externes. Il s’agit de petits ballons situés de chaque côté de la bouche.

Ils se gonflent pour amplifier le cri de la grenouille (le coassement) et son chant, important en période de reproduction. Les autres grenouilles ne portent souvent qu’un petit et unique sac vocal interne, sous la gorge.



Les grenouilles ont le sang froid, leur corps ne produit pas de chaleur, mais varie avec la température de l’air. Pour s’autoréguler, elles s’exposent au soleil, ou à l’inverse, recherchent les endroits frais en fonction de leurs besoins. S’il faut 2 à 3 ans pour atteindre la maturité sexuelle et le stade adulte, il restera à la grenouille verte une dizaine d’années à vivre au rythme des saisons.



C’est en avril-mai qu’elles sortent de leur abri d’hivernage souvent situé à 500m, -voire parfois-, 1 km du point d’eau, lieu de reproduction. Les mâles sont les premiers à arriver sur le site de reproduction d’où ils chantent (en groupe) pour attirer les femelles. Le chant est caractéristique à chaque espèce, permettant ainsi aux femelles de reconnaître le mâle de sa propre espèce. Parfois, ils trouvent une femelle sur le chemin vers la mare, et s’agrippent à elle jusqu’au site de la reproduction. La pauvre doit alors porter le mâle sur son dos, parfois même plusieurs." Quel effort pour la survie de l’espèce !!


Je resterais ici pudique quant à l’originalité de l’accouplement nuptial, laissant votre curiosité aller plus loin si vous le souhaitez, mais juste dire que la grenouille mérite bien qu’on la protège car, grâce à son régime alimentaire (insectes, cloportes, escargots, limaces, chenilles, vers et fourmis), comme le hérisson et la chauve-souris, elle est un véritable auxiliaire qui a toute sa place au jardin…

Qu’il soit à l’heure ou tardif, le printemps est toujours une fête pour les amoureux de la nature et de la poésie…


Joie à vous dans vos cœurs :)



Très belle semaine à tous...


Cette semaine, voici les légumes bio qui composeront les paniers* des Jardins de Cocagne de Fleurance :

  • Blettes

  • Poireaux

  • Rutabagas

  • Choux de Bruxelles

  • Radis noirs

  • Mâche

  • Salade

  • Oignons

  • Chou (rouge ou vert)

  • Épinards

  • Carottes fanes

  • Pommes de terre


Pour cuisiner les légumes de votre panier, découvrez deux nouvelles recettes proposées par notre adhérente Morgane :

  • Purée de rutabagas,

  • Rôti de porc au lait et aux carottes.


Accédez désormais à notre dernière Feuille de Chou n°178.


Pour consulter les dernières Feuilles de Chou, c'est ici.



Belle semaine à tou(te)s !


* Retrouvez le contenu détaillé des paniers dans la Feuille de Chou ;)


Crédits photos : Jardins de Cocagne de Fleurance / Pixabay

69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout